Bienvenue, visiteur !   Inscription   Connexion

Publier une annonce

Cycle de vie et Croissance des cheveux : ce qu’il faut savoir

    Général    30 novembre 2014

Les cheveux sont une propriété physique et biologique partagée par tous les êtres humains, mais ils ont une durée de vie, une vitesse de pousse et une manière de se manifester qui est propre à chaque individu.

Même si chaque cheveu est indépendant de son voisin, en réalité il ne pousse pas toujours individuellement dans le cuir chevelu.

Ils sont disposés en unités folliculaires, des petits groupes de 1 à 4 cheveux chacun. Dans des cas très rares, on trouve des unités folliculaires de 5 ou 6 cheveux.

Sur le cuir chevelu humain, il y a environ 50 000 à 65 000 unités folliculaires qui produisent entre 100 000 à 150 000 follicules pileux.

C’est parfois moins, parfois plus, mais l’information à retenir ici c’est qu’un humain a en moyenne 100 000 à 150 000 cheveux sur le crâne.

A titre de comparaison, le reste du corps humain a environ 5 millions de follicules pileux, essentiellement des poils fins, quasi invisibles à l’œil nu, qu’on appelle le duvet.

Cycle de vie d’un cheveu : anagène -> catagène -> télogène

cycle-de-vie-cheveu2

Chaque cheveu passe 10 à 20 fois par ce cycle

À n’importe quel moment donné, environ 90% des cheveux sont en croissance active.

Cette phase de croissance, dite anagène, peut durer de 2 à 7 ans mais la moyenne est d’environ 3 ans.

Dans la phase catagène qui dure environ 2 à 3 semaines, la croissance s’arrête petit à petit. Le milieu du follicule se resserre et la partie inférieure se dilate pour former une sorte de bâton en forme de massue.

Les autres 10% des cheveux du cuir chevelu sont dans un état de repos appelé télogène qui dure environ 3 à 4 mois sur un cuir chevelu normal.

Lorsqu’un cheveu entre en phase télogène, il ne grandit plus et son bulbe se détache de la papille dermique. Le vieux cheveu est éjecté pour que la nouvelle tige commence à se développer.

Quand un vieux cheveu est éliminé, on peut voir une petite tumeur blanche en bas de la tige. La plupart des gens supposent que c’est le centre de la croissance de cheveux mais ce n’est que l’extrémité inférieure de la tige du cheveu. La papille dermique et le centre de croissance des cheveux restent dans le cuir chevelu.

Chaque follicule passe par ce cycle pilaire de 10 à 20 fois dans une vie. Dans de rares cas, les cheveux ne passent pas par ces phases et n’arrêtent pas de pousser – une condition appelée « angora ».

Normalement, les êtres humains perdent environ 100 cheveux par jour, parfois moins, parfois plus. Tout le monde retrouve quelques cheveux coincés dans le peigne chaque fois qu’il se peigne.

La présence d’un grand nombre de cheveux sur le peigne, dans l’évier ou dans le bain, peut être le signe d’une chute excessive causée par une maladie ou des médicaments.

Cependant, la calvitie génétique commune n’est pas causée par une perte de cheveux excessive, mais plutôt par le remplacement successif de cheveux normalement perdus par des cheveux plus petits, plus fins – un processus appelé « miniaturisation ».

Une croissance variable selon les individus

Encore beaucoup de questions sans réponse autour des  cheveux

Encore beaucoup de questions sans réponse autour des cheveux

Chaque cheveu est indépendant de son voisin. Certains poussent tandis que d’autres régressent ou tombent.

S’ils passaient tous par la même phase au même moment, comme les animaux qui muent, nous passerions par une phase de perte complète de cheveux suivie d’une période de repousse. Or, il n’en est rien.

Chaque cheveu est autonome. Et une chevelure reste globalement dense car 90% des cheveux sont toujours en phase de croissance.

Selon notre patrimoine génétique, notamment celui hérité de l’origine géographique de nos ancêtres, leurs propriétés et leur vitesse de pousse varient d’un individu à l’autre.

Les études médicales et scientifiques sur les cheveux ont amené à distinguer les types de cheveux en groupe ethnique d’appartenance. Chaque type de cheveux ayant des tendances similaires : couleur, forme, densité, épaisseur et vitesse de pousse.

Les 3 classifications classiques sont le cheveu asiatique, le cheveu caucasien et le cheveu africain.
– Le cheveu asiatique a la plus faible densité (+- 170 cheveux/cm²). Il pousse le plus vite (1,3 à 1,5cm/mois en moyenne) et le plus épais (90 à 120µm). Et certains asiatiques ont des cheveux qui poussent de 2cm/mois.
– Le cheveu caucasien a la plus forte densité (200 à 300 cheveux/cm²), pousse de 1 à 1,3 cm/mois et une épaisseur de 70 à 100µm.
– Le cheveu africain a une densité moyenne de 190 cheveux/cm2. Il pousse le moins vite (0,7 à 0,9cm/mois) et le plus fin (60 à 90µm).

Bien entendu, ce ne sont que des tendances générales et le métissage lié à l’histoire de l’espèce humaine apporte de très nombreuses nuances à cette classification. Des anthropologues ont élargi cette classification en fonction du degré de frisure du cheveu.

Les hormones sexuelles jouent aussi un rôle important. L’hormone mâle est la testostérone. L’hormone femelle est l’oestrogène. Elles impactent le développement physiologique de nos cheveux.

Chez certains hommes par exemple, l’influence de la DHT, un sous-produit de la testostérone, peut amener les follicules pileux à s’amincir et à pousser plus court (calvitie androgénétique commune). Ce type de calvitie touche aussi les femmes mais elle est limitée par le travail des oestrogènes.

En général, la phase de croissance (anagène) d’un cheveu masculin va de 2 à 4 ans alors qu’elle dure entre 4 et 7 ans pour le cheveu féminin. Les femmes peuvent donc avoir les cheveux longs plus facilement que les hommes.

Enfin, d’autres éléments impactent l’aspect et la croissance des cheveux, tels que l’âge, la santé, les habitudes alimentaires (apports en protéines, fer, zinc, vitamines A, B, C, E), l’environnement dans lequel on vit, les conditions de vie et la manière dont on les entretient (tressage, frisage, lissage, décoloration, séchage, etc).

Au final, les cheveux de chaque individu ont des caractéristiques uniques.

Tout le monde n’est pas capable d’avoir les cheveux très longs

En moyenne, les cheveux poussent entre 0,3 à 0,44 mm / jour, mais étant donné l’impact de tous les éléments cités, leur longueur maximale est très variable d’un individu à l’autre. Malgré leur bonne volonté, certains individus sont physiologiquement incapables d’avoir des cheveux très longs.

Explications.

Si un cheveu pousse en moyenne d’1,2 cm par mois, il atteindra une longueur d’environ 43 centimètres au bout de 3 ans. Et si sa phase de croissance dure 5 ans, il fera 72 cm au bout de 5 ans.

Mais un homme dont les cheveux poussent de 1cm/mois et ont une phase de croissance de 2 ans ne pourra jamais dépasser une longueur totale de 24 cm.

A l’inverse, une femme dont les cheveux poussent de 2cm/mois avec un cycle de croissance de 7 ans pourra théoriquement atteindre une longueur de 1,68 m avant qu’ils ne se détachent du cuir chevelu.

Si on les ramène à l’univers de l’achat de cheveux naturels, ces nuances expliquent en grande partie pourquoi certains types de cheveux et de longueur sont très recherchés et se vendent beaucoup plus chers que les autres.

Pas de mots clés

3215 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Annonces partenaires

Une réponse à “Cycle de vie et Croissance des cheveux : ce qu’il faut savoir”

  1. Hiendral le 14 avril 2017 @ 20:37

    Moi je suis un homme caucasien et j’ai la chance d’avoir des cheveux qui poussent de plus ou moins 2,5 cm par mois, comme quoi tout est possible 🙂

Ajouter un commentaire

Ils ont testé JeVendsMesCheveux.com

Blog Categories